5 manières de progresser en LSF quand on a déjà les bases

Passionné·e par la LSF, vous êtes accro au dictionnaire Elix, vous avez déjà pris des heures de cours, vous savez plus ou moins tenir une conversation, bref : d’un point de vue extérieur, vous avez un « bon » niveau. Oui mais : les cours ont leur limite, et vous avez l’impression d’être une imposture quand vos ami·e·s entendant·e·s vous voient comme une référence en LSF !

Rassurez-vous : c’est le cas pour beaucoup d’entre nous, et même avec toute la bonne volonté du monde, on ne sort pas d’une formation en étant bilingue. En plus, contrairement aux langues orales, quand on apprend la LSF, on ne peut pas simplement se rendre dans un pays particulier et se mettre en « immersion ». Alors, comment faire pour progresser rapidement ?

Heureusement, la culture Sourde est riche, et vous avez plein de solutions pour pratiquer la langue des signes.

Si vous voulez progresser rapidement, la meilleure solution durant l’apprentissage est sûrement de consommer le plus de contenu possible en langue des signes. Voici quelques exemples !

Cet article a été divisé en deux ! Si vous êtes débutant·e, rendez-vous sur l’article 7 manières d’apprendre la langue des signes française quand on est débutant·e.

#1 : Suivre les infos en LSF

Je vous recommande très vivement de vous inscrire à Média Pi. C’est payant, mais de mon point de vue, ça vaut largement son coût.

En 2015, à la fermeture du site d’informations en LSF WebSourd, les sourd·e·s ont connu un grand manque d’informations accessibles.

Vous l’avez sûrement remarqué, à part à l’Assemblée, il est très rare de voir des traductions en LSF à la télévision. Les sourd·e·s doivent généralement se contenter des sous-titres. Quand il y en a, ils sont loin d’être au niveau. Quand il y en a et qu’ils sont au niveau, il faut faire un effort pour suivre. Si vous pensez que « c’est déjà bien », je vous mets au défi de mettre toutes vos séries Netflix en russe sous-titré français toute l’année !

Au-delà de l’inconfort, c’est une situation dramatique pour certain·e·s sourd·e·s, qui se retrouvent privé·e·s d’informations dans leur propre pays. Le problème est encore plus visible lorsqu’il y a beaucoup de direct, lors des évènements majeurs. Dans ces cas-là, le constat est simple : aucune interprétation LSF, aucun sous-titrage. À tel point que des personnes lambda doivent prendre la main pour essayer d’expliquer la situation sur des groupes Facebook ! Ça a été le cas, par exemple, pendant les attentats de Paris. (voir le très bon article Attentat de Paris, l’info inaccessible sur le blog interpretelsf).

C’est pour répondre à ce besoin immense que Média Pi a été créé en 2018. Ce site propose des vidéos d’actualité en LSF sous-titrée.

Média Pi!, média bilingue LSF/français

Vous pourrez consulter des infos sur tous les sujets : politique, actualités, vie quotidienne, actualités sourdes…

Les vidéos sont d’excellente qualité, avec des sous-titres impeccables : c’est vraiment un super entraînement si vous voulez vous habituer à comprendre la LSF. Et puis, en vous abonnant, vous aidez l’association à survivre et à faire vivre son média !

En alternative, vous pouvez aussi regarder les vidéos de l’Oeil et la Main, une émission documentaire de France 5 en français et LSF. Les replays sont disponibles sur leur site !

#2 : Apprendre la cuisine en LSF, voir du chansigne, et autres chaînes YouTube

Une bonne manière de s’entraîner à comprendre la LSF est de suivre des vidéos dans cette langue, sans pour autant que ce soit des vidéos d’apprentissage !

Vous pouvez, par exemple, suivre des cours de cuisine, comme avec JackiSigne Cuisine ou Les Recettes Signées :

Vous êtes plutôt chant ? Pas de problème, YouTube regorge de vidéos de chansignes (des chansons en LSF), comme sur les chaînes Haut Les Mains ou Les Mains Balladeuses :

Et enfin, si vous voulez simplement suivre la vie et les pensées d’un sourd qui s’exprime en LSF, vous pouvez suivre Monsieur Lucas Wild (vous pouvez activer les sous-titres en bas à droite de la vidéo). À noter que Lucas est militant sourd et queer : j’aime beaucoup son contenu pour ses aspects politiques. Il est notamment co-créateur de Mains Paillettes, collectif queer pour les personnes qui pratiquent la LSF.

#3 : Aller au cinéma et au théâtre

Une autre bonne nouvelle : vous n’êtes pas obligé·e de rester collé·e à votre ordinateur pour vous entraîner à comprendre la LSF.

Quelques films sont en LSF ou intègrent de la LSF, comme La Vérité (Production Bourges), Le Pays des sourds, ou J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd.

Si vous êtes dans une grande ville, vous avez même la chance de pouvoir aller à une pièce de théâtre en LSF ! Pour prendre 2 exemples, à Paris, vous les trouverez principalement à l’IVT (International Visual Theatre) ; à Lyon, direction la Compagnie On Off.

#4 : Suivre des sourd·e·s qui signent sur Facebook

Facebook regorge aussi de vidéos en LSF ! Voici quelques exemples de pages que vous pouvez suivre. Ce ne sont pas des cours de LSF comme j’en parle dans l’article pour débutant·e·s, mais bien du contenu humoristique, artistiques, ou du quotidien, en LSF !

  • Sandy says it all : une femme sourde qui publie régulièrement des vidéos humoristiques. Les vidéos sont toutes en LSF et généralement ne sont pas sous-titrées. Elle est très drôle, je vous la recommande !
  • Raconte-moi une blague en LSF : chaîne humoristique de Erwan Cifra, avec des vidéos généralement courtes (1 à 2 minutes). Si son nom vous dit quelque chose, c’est parce qu’Erwan Cifra est un artiste VV qui anime par ailleurs des ateliers VV (voir l’article sur le Visual Vernacular si vous ne connaissez pas encore)
  • Maman sourde LSF : un mix entre vidéos de vocabulaire et témoignages. Elle y parle notamment de son fils CODA (child of deaf adult – enfant entendant de parent sourd), qui grandit avec la double culture entendante et sourde, à ne pas louper pour mieux comprendre la culture Sourde !
  • Antodeaf Artiste : page d’Anthony Guyon, qui est (entre autres) membre de la Compagnie On Off dont je parlais juste au-dessus. Il poste différents contenus, souvent des vidéos humoristiques, parfois du chansigne, ou des infos sur son activité en tant que comédien, Il faut un assez bon niveau pour comprendre certaines vidéos, qui vont parfois vite… voire très vite ! Certaines sont sous-titrées, certaines ont des voix-off, et certaines sont uniquement en LSF. Un bon entraînement et un contenu très sympa !
  • La Philiosophie pour les Sourds : là, on atteint le niveau max : on parle de philo, et uniquement en LSF (pas de sous-titre, pas de voix off). Les vidéos ne sont pas très fréquentes, mais c’est un super entraînement et surtout très intéressant !

#5 : Pratiquer la langue des signes en vrai

Ok, vous prenez des cours, vous regardez mille vidéos en LSF, vous allez au théâtre. C’est génial, mais pour être à l’aise, il faut aussi s’entraîner à s’exprimer !

Là encore, vous avez plusieurs options :

  • Rencontrer des sourd·e·s au café signes : les cafés signes, ce sont des rencontres – souvent hebdomadaires – entre personnes qui pratiquent la LSF. Sourd·e·s, malentendant·e·s, entendant·e·s, tout le monde est le bienvenu. La seule règle : avoir envie de participer en LSF.
  • Participer à la Journée Mondiale des Sourds : cette journée (qu’on appelle « la JMS ») a lieu chaque année, le dernier samedi du mois de septembre. Objectif : sensibiliser à la culture sourde et fêter la langue des signes ! C’est l’occasion de rencontrer des sourd·e·s, voir des sketchs, du chansigne, faire des jeux, des ateliers pour les enfants, le tout en LSF. Pour un level up, vous pouvez même devenir bénévole ! Même si vous êtes débutant·e, n’hésitez pas à proposer votre aide. J’ai moi-même été bénévole l’une de mes premières années d’apprentissage de la LSF… La plupart des bénévoles étant sourd·e·s, je dois avouer que je ne comprenais R.I.E.N aux réunions préparatoires, en particulier quand certain·e·s des plus jeunes signaient avec un accent style « verlan » ! Mais c’était une super expérience, et le jour même, tout s’est très bien passé !
Affiche de la Journée Mondiale des Sourds à Lyon
  • Aller dans un bar ou un resto LSF : oui, ça existe ! À Paris, Nantes, Toulouse, on peut croiser des restaurants tenus par des sourd·e·s qui pratiquent la LSF. Ces bars sont évidemment ouverts à tous, et de nombreux entendant·e·s qui n’ont aucune notion de LSF y mangent. Des petites notices permettent d’illustrer les signes de base pour commander. C’est par exemple le cas de l’Oreille Cassée, à Toulouse, un super bar à tapas tenu par deux sourds. La nourriture est délicieuse, l’ambiance cool, les patrons hyper sympas et ils ont même un chien adorable – bref, j’ai pris cette photo en annonçant officiellement que c’était ma meilleure soirée de l’année 2019.
Restaurant L’Oreille Cassée, à Toulouse

Comment être au courant des cafés-signes et des lieux où on peut pratiquer la LSF ? Aujourd’hui, ça se fait pas mal sur le bouche-à-oreille, et par Facebook. C’est pour ça que j’ai créé récemment une carte collaborative des endroits où pratiquer la LSF.

Progresser en LSF n’est pas évident : impossible de regarder tout le catalogue Netflix dans cette langue, ni de faire un séjour dans un lieu où on ne parlerait que la LSF. Mais heureusement, la LSF prend une place de plus en plus importante, et nous avons aujourd’hui bien plus de moyens de progresser qu’il y a quelques années !

De mon point de vue, ce qui vous fera le plus progresser, c’est de consulter les infos ou des vidéos de divertissement en LSF, de voir des films, d’aller au théâtre… Et surtout, surtout, de côtoyer des sourd·e·s et d’apprendre à les connaître, lors des cafés signes de votre ville, de la Journée Mondiale des Sourds, ou dans des lieux comme des bars tenus par des sourd·e·s. Au fll de vos aventures, pensez à participer à la carte collaborative !

La LSF gagne en popularité ces dernières années, et on a la chance d’avoir de plus en plus d’opportunités pour découvrir et pratiquer cette langue. C’est le moment d’en profiter !

Et vous, comment avez-vous fait pour progresser et être à l’aise en LSF, au-delà des cours ?

Léa

Léa

Je suis passionnée par la langue des signes et la culture Sourde. J'apprends (et pratique autant que possible!) la langue des signes française (LSF) depuis plusieurs années. J'espère vous donner une introduction à la culture sourde et vous donner envie d'apprendre la LSF !

Un commentaire sur “5 manières de progresser en LSF quand on a déjà les bases

  1. Très intéressant et utile. Sur la carte je rajouterai les différentes associations de sourds qui est un bon moyens de rencontrer des personnes sourdes et donc de pratiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page